Retour sur cette épargne toujours plus populaire

une epargne rentable

Différents investissements bancaires sont appréciés actuellement, et on ne peut nier que l’assurance vie reste une possibilité vraiment fructueuse. L’assurance vie est un contrat plurivalent, s’avérant être à la fois une épargne et une assurance, un avantage indéniable.

Pourquoi nous conseille-t-on de de lier assurance vie et SCPI ?

En fusionnant SCPI et assurance vie, on dispose d’intérêts particulièrement intéressants, car c’est une association très lucrative.

C’est pour tout ce qui touche aux gains liés à la location d’appartements, que les SCPI sont sollicitées, puisque ce sont des sociétés civiles de placement immobilier.

Les assurances vie que l’on croise avec les SCPI sont risquées comme les FCPI comme l’explique http://www.fcpi.online/, mais la rentabilité est bien concrète, car les bénéfices locatifs seront moins taxés, l’une des raisons justifiant l’attrait de cette association.

Comprendre le principe de l’assurance vie d’une façon générale

Autre atout de ce contrat et pas des moindres, il offre une fiscalité très profitable, au jour le jour comme lors d’un héritage. Pour tout ce qui touche à la taxation générale, on n’est imposé que sur la plus-value, et exclusivement si le compte est fermé en récupérant la somme qui s’y trouve.

Il n’est pas possible de citer quel est le type de contrat le plus intéressant : vis-à-vis de ses besoins, on pourra choisir un contrat multi-supports ou mono-support, une assurance vie présentant plus ou moins de risques, tout dépend de son point de vue en tant que souscripteur.

Aucun montant maximum pour ce produit financier, le souscripteur n’a donc aucune limite de dépôt. En fonction des possibilités de la conjoncture financière actuelle, un rachat d’assurance vie sera possible, améliorant encore le rendement, en fonction des moments.

On aura droit à une exonération de taxes comme les FCPI liées à l’héritage, pour les capitaux ne dépassant pas la somme de 152.500 €. Puis jusqu’à 700000 €, on disposera d’un taux plutôt faible de 20%.